Séance 5 – Vitesse/changement/critères

Samedi 15 mars 10h30 – 12h30

 

 

De l’archive au journalisme, comme trier, quels critères proposer ?

Le numérique et la confiance : comment instaurer de nouveaux systèmes de légitimité. Nous chercherons à reposer cette question en reformulant la notion de critère.  Afin de ne pas rester au niveau théorique, nous chercherons à interroger ces exigences dans deux contextes opposés.

La folie de l’archive. Le  fou est celui que l’on écoute pas qui n’a pas l’attention. Or précisément, les archives ne font pas encore sens, et ne recueillent que peu d’attention pour le moment. Après tout, les archives ne travaillent pas pour demain, mais pour après-demain. Les archives sont donc un matériau en attente d’être informé par des attentes, des recherches, des problématiques, des grilles de lectures. Pourtant, pour l’archiviste collectant l’existant, la question du critère se pose. Et elle se pose en lien étroit avec les capacités techniques. Comment archiver le plus et le mieux possible ?

Pour le journalisme, on peut dire que la problématique est inverse : il y a déjà de l’attente qui met en forme le matériau, voire on cherche le matériau répondant à l’attente. La technologie a accéléré l’accès à l’information, transformant le métier de journaliste qui se trouve pris entre l’exigence de réactivité et de vérification, amenant à reposer à nouveaux frais la question des critères.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.